07 mai 2009

Vernissage de l'exposition "J'écris Jacques Ferron au milieu de la médecine"

Vernissage de l'exposition « J'écris Jacques Ferron au milieu de la médecine », présentée à l'Hôpital Louis-H. Lafontaine, 4 mai 2009 (photo Marcel Bélisle

Vernissage de l'exposition « J'écris Jacques Ferron au milieu de la médecine », présentée à l'Hôpital Louis-H. Lafontaine, 4 mai 2009 (photo Marcel Bélisle

Lundi dernier, le vernissage de l'exposition « J'écris Jacques Ferron au milieu de la médecine », présentée à l'Hôpital Louis-H. Lafontaine, a connu un franc succès. Plus de soixante-dix personnes y ont assisté. La comédienne Sylvie Drapeau a aussi fait une lecture émouvante de « La sorgne », un texte de Ferron consacré à Céline, une jeune femme mutique.

Au centre de l'installation, il y a sept grandes bannières dédiées aux femmes que Ferron a rencontrées à Saint-Jean-de-Dieu, ainsi qu'aux Soeurs hospitalières et à Claude Gauvreau, Louis Riel et Émile Nelligan qui ont tout trois été internés dans cette institution. Rehaussées par des oeuvres du centre Les Impatients, les bannières conçues par Irène Ellenberger mettent les extraits des textes de Ferron artistiquement en valeur.

En noir et blanc, il y a aussi un grand mur consacré à l'imagination du docteur Adacanabran, le dernier personnage de médecin inventé par Ferron dans La conférence inachevée.

Deux corridors (que l'on ne voit pas sur les photos) mènent à cette salle. On y trouve de nombreux documents qui permettre de comprendre le contexte des années 1970-1971 pendant lesquelles Ferron a pratiqué la médecine à Saint-Jean-de-Dieu.

01 mai 2009

Invitation: exposition sur Jacques Ferron à l'Hôpital Louis-H. Lafontaine


Dans le cadre de la Semaine nationale de la santé mentale, l'Hôpital Louis-H. Lafontaine (anciennement Saint-Jean-de-Dieu) présente, en collaboration la Société des amis de Jacques Ferron, l'exposition « J'écris Jacques Ferron au milieu de la médecine », du 4 au 10 mai 2009.
C'est à l'initiative du psychiatre Pierre Migneault que Jacques Ferron « retournera » ainsi dans un des hauts-lieux de son oeuvre. Ce sont deux expériences de travail du médecin au Mont-Providence (aujourd'hui l'hôpital Rivières-des-Prairies) puis à Saint-de-Dieu (devenu Louis-H. Lafontaine) qui ont inspiré à l'écrivain des oeuvres importantes: Les roses sauvages, L'amélanchier, La conférence inachevée. Sans oublier, sa grande oeuvre inachevée, « Le pas de Gamelin » consacrée à la « folie et ses cantons ».
Pour d'autres informations, consulter le site de Louis-H. Lafontaine: http://www.hlhl.qc.ca/
Au plaisir de vous y rencontrer,

Luc Gauvreau, secrétaire
Société des amis de Jacques Ferron