27 mai 2008

Prix-Aménagement de Les Arts et la Ville pour le Jardin de l'Amélanchier

À l'occasion du 21e colloque annuel de Les Arts et la Ville, la ville de
Longueuil a reçu le Prix aménagement pour la réalisation du projet Le Jardin
de l'Amélanchier, inspiré par le récit de Jacques Ferron L'Amélanchier.
Ce projet de jardin contemporain et d'activités multidisciplinaires, conçu
et réalisé par la Société des amis de Jacques Ferron
(http://www.ecrivain.net/ferron) et le collectif EKIP (http://www.ekip.ca/),
a conquis les membres du jury par "l'originalité et le sens de l'identité
locale dont a fait preuve la Ville de Longueuil en aménageant le Jardin de
l'Amélanchier devant le Centre culturel Jacques-Ferron à l'occasion du 350e
anniversaire de la ville".

Longueuil partage ce prix avec la ville de Trois-Pistoles pour une autre
réalisation.

Pour avoir un présentation complète de ce projet, consultez le site officiel
du Jardin de l'Amélanchier:
http://www.ecrivain.net/ferron/Jardin/presentation.htm.

Ci-joint, le communiqué officiel de Les Arts et la Ville:

Arts_et_ville_Prix_2008.pdf

08 mai 2008

John Grube (1930-2008)

John Grube (1930-2008)« J’aimerais bien, vous savez, qu’un jour en Ontario on apprenne que vous avez été au Québec un homme aimé… » (Jacques Ferron à John Grube)

L'intellectuel, professeur et poète torontois John Grube est décédé le 21 avril dernier, à Toronto. Il était âgé de 78 ans. Il laisse dans le deuil ses soeurs, Antonia Swalgen de New York, et Jennifer Podlecki de Vancouver, ainsi que ses bons amis, Mark Hart et James Dubro.

Fils d'un membre fondateur de la Co-operative Commonwealth Federation (ancêtre du Nouveau Parti démocratique), John Grube a enseigné pendant plusieurs années la littérature anglaise et les arts au Ontario College of Art, à Toronto. Il a aussi milité activement pour la reconnaissance des droits de la communauté gaie.

Homme cultivé, héritier des humanities anglo-saxonnes, spécialiste du poète anglais Robert Browning, essayiste et poète, John Grube était passionné par la vie politique canadienne et québécoise. Fier de posséder la collection complète de la revue L'Action nationale, il a écrit un essai sur un de ses plus célèbres directeurs: Bâtisseur de pays : la pensée de François-Albert Angers (Éditions de l'Action nationale, 1981).

"Éclaboussé par l’énormité baveuse" de la crise d'Octobre, comme la décrira Jacques Ferron, Grube lui envoie une première lettre à la fin du mois de janvier 1971. C'est le début d'une longue correspondance amicale entre l'écrivain québécois, francophone et catholique et cet intellectuel torontois, anglophone, protestant et homosexuel.

À l'exception de quelques amis communs, les lecteurs de Ferron découvriront avec surprise cette amitié quand Grube publie Une amitié bien particulière, un choix de lettres que lui a envoyées l'écrivain (Boréal, 1990). Peu après, au colloque "Présences de Jacques Ferron", organisé par Marcel Olscamp à l'Université McGill en 1992, il présentera une communication sur leur correspondance: "Jacques Ferron, épistolier".

"En hommage à la ferronerie", John Grube a aussi écrit une interprétation provocatrice de la crise d'Octobre, encore inédite, "A shandean hypothesis". Dans le film de Jean-Daniel Lafond, Le cabinet du docteur Ferron, il se remémore avec émotion son ami québécois avec qui il pouvait parler aussi bien de Dickens que de Pierre Vallières.

Ray Ellenwood et Betty Bednarski dédieront à la mémoire de John Grube un recueil d'études sur le "Ferron, hors-Québec", en préparation aux Éditions du GREF. Luc Gauvreau y présentera quelques lettres inédites de Grube à Ferron.

06 mai 2008

Exposition "Les Paysagistes" à Longueuil (du 12 mai au 21 juin)


La Société de développement des arts et de la culture de Longueuil vous invite au vernissage de l'exposition Les Paysagistes.

Sculptures de Daniel Corbeil, Marie-Chrystine Landry, Guy Laramée, Francine Larivée, Réal Lauzon, Nicholas Reeves et Guillaume Crédoz, Sarla Voyer; commissaires Monic Brassard et Yvon Cozic

D'après un conte de Jacques Ferron, mis en espace par Irène Ellenberger

Le mercredi 14 mai de 17 h à 20 h

au Vieux-presbytère St. Mark, 340, rue St-Charles Ouest, Longueuil

(L'exposition est présentée du 12 mai au 21 juin)

Une exposition conçue et réalisée par le Centre d'exposition Circa, dans le cadre du programme Conseil des arts de Montréal en tournée en collaboration avec la Société des amis de Jacques Ferron, la Société de développement des arts et de la culture de Longueuil, la librairie Alire et le Service du loisir, de la culture et du développement social, division des arts et de la culture, Arrondissement du Vieux-Longueuil.