01 mai 1998

Parler au Grand Silencieux

«Parler au Grand Silencieux, rien qu’une fois. Comme Jacques Ferron savait le faire avec intelligence et esprit.» (Renaud Longchamps)

La revue Nuit blanche met en ligne des comptes rendus de lecture. Celui-ci de Renaud Longchamps sur Papiers intimes et Le fils du notaire est des plus émouvants.
Partagez son plaisir et sa «jalousie».